Blocry

Complexe sportif

Inauguré à la fin des années 70, le Complexe sportif de Blocry est géré conjointement par l’UCL, la FWB et la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve.
Implanté en plein cœur d’une ville universitaire en constante évolution, le Blocry n’a lui-même cessé d’évoluer et représente aujourd’hui le plus grand ensemble sportif de la FWB.

Réputé pour la superficie de ses infrastructures et la multitude d’activités qui y sont proposées, il compte aujourd’hui une 20aine de salles, 13 ha de terrains extérieurs et bientôt un Hall Indoor d’athlétisme ainsi qu’un Dojo de judo, tous deux prioritairement dédiés à la formation des sportifs de haut niveau.

Historique

2017

Première pierre du hall indoor d’athlétisme.
Remplacement complet du matériel de la salle GSA.
Fermeture des Thermes du Centre sportif de Blocry.

2015

Première pierre du Dojo fédéral de Judo.
Rénovation du revêtement du terrain extérieur F1.

2012

Rénovation des vestiaires et du système de ventilation du Centre sportif.
Rénovation du revêtement de la piste d’athlétisme et passage de 6 à 8 couloirs.

2007

30 ans du Complexe sportif de Blocry !
Réfection du revêtement du terrain extérieur F2.

2006

Placement d’un hall toilé sur les terrains de tennis T3.

2000

Inauguration de la 2e structure gonflable de tennis.

1998

Inauguration de la salle de gymnastique et de sports acrobatiques (GSA) de 1500m2.

1997

20 ans du Complexe sportif de Blocry.
Inauguration du musée du Sport et de la B.D.

1995

Extension du mur de la salle d’escalade.

1994

Inauguration de la salle d’escalade.
Réfection de la piste d’athlétisme.

1992

Placement d’une structure gonflable de tennis.

1991

Inauguration du terrain synthétique de hockey-football.

1986

Ouverture des Thermes du Centre sportif.

1981

Ouverture des piscines de Blocry.
Ouverture de 6 terrains de squash au public.

1979

Inauguration officielle du Centre Sportif.

1977

Ouverture du Centre Sportif de Blocry.

Art au Blocry

Des oeuvres d'art

Le Complexe Sportif de Blocry veut élargir sa fonction d'espace sportif pour être un véritable lieu de vie. Dès l'origine il a montré son intérêt pour l'art par sa contribution à la réalisation de diverses oeuvres.

Rêverie d'eau, une oeuvre de Gigi Warny
Quoi de plus symbolique qu'une fontaine pour célébrer les 20 ans d'une piscine et faire le lien entre la vie du site et la vie des piscines, la vie extérieure et la vie intérieure.Le regard de l'enfant qui capte l'eau qui coule dans son rêve illustre le plaisir de la découverte du milieu aquatique et de l'acquisition de sa maîtrise. L'eau qui chute chante le plaisir du mouvement et de l'eau.

Le Mur du Marathonien
Le Complexe Sportif a ensuite été à l'initiative du "Mur du Marathonien" financé par le Groupe De Boeck avec le soutien des trois copropriétaires. L'oeuvre d'art monumentale marque le quartier d'une invitation au sport.

Le muscle en mouvement, le muscle au repos
Dès l'origine, le Complexe Sportif de Blocry a montré son intérêt pour l'art par l'installation monumentale, en 1981, d'une réalisation de Jean-Pierre Maury, "Le muscle en mouvement, le muscle au repos". C'est la notion de mouvement, figurant le développement du geste et l'étirement du muscle, qui est l'idée directrice de l'oeuvre qui orne la salle H1.

Un musée de la bd

En s'élargissant, le sport qui se pratique de plus en plus tôt et jusqu'à des âges de plus en plus avancés, se rapproche du public de la bande dessinée. Ne dit-on pas que cette dernière s'adresse aux jeunes de 7 à 77 ans selon la formule consacrée.
Le sport et la bande dessinée nourrissent l'imaginaire.

Dans un pays qui a tellement contribué à l'émergence du 9ème art, les points communs et complémentaires entre les deux activités devaient nécessairement apparaître.
Tendre vers l'esthétique et la pureté gestuelle est un exercice dont dessinateurs et sportifs connaissent la difficulté et partagent le plaisir de la réussite. L'analyse et la décomposition du geste sportif peuvent apporter à la dynamique de la bande dessinée tout comme cette dernière peut contribuer à une réflexion sur l'activité sportive.
Désireux d'améliorer l'esthétique du bâtiment et soucieux d'inscrire le sport dans sa dimension culturelle, il a souhaité lancer un musée de la Bande Dessinée et du Sport en 1997 à l'occasion de ses 20 ans.

>> Présentation du musée du Sport et de la BD version papier